PETIT FESTIVAL

Concerts de musiques anciennes dans des lieux patrimoniaux ou naturels, lectures, ateliers, proms

Présentation

Le souffle du vent dans les arbres. Pour cette neuvième édition, le ton sera donné par un poème de Chagall. A travers concerts, proms ou cabaret, nous pourrons écouter cette année :

De la musique baroque, de Monteverdi à Bach. La Selva morale (forêt spirituelle), de Monteverdi, rassemble les plus belles pages de sa musique pour les chapelles. Pour l’occasion, le Son ar mein consort a choisi les motets pour une deux ou trois voix accompagnés de deux violons. Le claveciniste Jean Rondeau et le violoniste Louis Creac’h rivaliseront de virtuosité dans trois concertos de la famille Bach (La Ruche Bach), puis la soprano Marie Perbost et Ma non troppo donneront quelques extraits de cantates (de Bach), dont des airs d’Eole apaisé.

 De la musique médiévale, façon tour de Babel, avec la mezzo Roula Safar dans son De Grenade à Babylone, ainsi que les Plaintes et danses sylvestres pour flûtes et percussions de Noé Plantin et Laurent Sauron. Après une journée où l’on aura arpenté les sentiers puis fait (assis sur une chaise) le tour de la Méditerranée, il sera temps d’aller écouter le cabaret de Patrick Ewen à la brasserie locale.

Les musiques du monde seront également bien présentes. Pour fêter le centenaire de sa naissance, une soirée sera consacrée à Violeta Parra, fer de lance du renouveau du chant traditionnel chilien. Le Trio Chemirani, roi incontesté de la musique classique persane, fera résonner ses percussions aussi mélodiques que rythmiques. A la croisée des chemins, Jasmin Toccata improvisera dans un langage empruntant autant à la musique orientale qu’à la musique baroque. Les contes, pour petits et grands pourront s’écouter en chemin ou en jardins. La Cie m03 nous mettra en garde contre le danger des pommes dans un spectacle jonglé et dansé au son de la flûte électronique. Le comédien Benjamin Lazar et le serpentiste Patrick Wibart proposeront deux contes de Straparola : une version Renaissance du Chat Botté, en chemin sous le soleil, et un conte érotique, dans une vallée la nuit. Pour finir, la chanteuse traditionnelle bretonne Marthe Vassallo, emmènera son public sur la grève pour évoquer la vie de Maryvonne Le Flem, immense chanteuse, amie d’Anatole Le Bras, une vivante d’il y a cent cinquante ans.